Sélectionner une page

Sur le plateau, je me suis toujours senti bien, comme chez moi. Et pourtant j’ai toujours eu comme une angoisse, quand je pensais que je n’étais pas complètement aliéné par la scène. Je me disais qu’un jour arriverait le moment de quitter le théâtre.

Je savais que ma priorité n’était pas de monter sur les planches mais plutôt d’aller plus loin dans la connaissance de moi-même. Ce que j’aimais le plus c’était les exercices et le travail de préparation et les minutes avant de monter sur scène, je crois que j’étais accroc à l’adrénaline…

Quand j’ai fini ma formation de théâtre, j’ai commencé à donner des cours, animer des ateliers et monter des spectacles. Je partais toujours d’une impro et préparais le moins possible. Je me disais que je faisais ça le temps de me forger une expérience solide de comédien et que ma place était bien sur scène et non pas dans le noir à dire ce qu’il fallait dire ou pas.

J’ai appris à aimer la mise en scène. J’ai compris les frustrations, les besoins et les joies du metteur en scène comme lorsque le soir de la première le rideau se lève et il n’y a plus de retour en arrière possible plus de temps pour une indication.

Alors, seulement, j’ai commencé à apprécier mon travail de comédien à sa juste valeur. Ce n’était plus seulement moi avec moi et ma volonté d’être un bon acteur, j’ai commencé à monter sur scène comme le membre d’une équipe. Jouer n’était plus seulement le moment de me montrer mais le temps de partager un excellent moment avec mes partenaires et le public dans un réel travail en équipe.

Après une période intense sur scène, tel un explorateur, je suis parti me nourrir hors des milieux artistiques.

J’ai d’abord travaillé comme éducateur spécialisé, je suis parti ensuite travailler sur les chantiers en Espagne. J’ai travaillé dans la section marketing d’une entreprise de rénovation pour rejoindre l’un des fleurons français du webmarketing… J’ai guetté l’envie irrésistible d’avoir quelque chose à dire sur scène, aujourd’hui je participe à de nouveaux projets théâtre.

Le théâtre se fait d’expériences humaines. Ce que nous voyons sur scène n’est que la lueur du soleil perçue du fond de la caverne : si vous êtes comédien, je vous laisse méditer, si vous travaillez à l’usine ou êtes artisan, peut-être pourriez-vous aimer le théâtre.

Et vous, qu’aimez-vous dans votre pratique ? Qu’aimeriez-vous y trouver ?

%d blogueurs aiment cette page :